Sommaire

Sommaire

Recherche

Nous suivre

newsletter facebook twitter

Connexion

Vous n'êtes pas connecté.

Famille de choc

Article du 30 juin 2014, publié par PO (modifié le 30 juin 2014 et consulté 222 fois).

Atelier d’écriture, 2013/14

Famille de choc


• La mère
• Laure, la fille
• Frédérique, le père
• Gabriel, le fils,
• La grand-mère


La mère est assise sur le fauteuil, elle attend, elle lit. Elle ne tient pas en place, change de position, puis rechange. Sa fille arrive, rentrant de l’école.

Laure (fatiguée, portant difficilement son cartable extrêmement lourd) : Salut mam’s.

La mère ne répond pas, la fixe.

Laure (elle se regarde cherchant un défaut) : Quoi ??!

La mère ne répond toujours pas, elle inspecte ses chaussures sa tenue.

Laure (en criant) : Mais quoi ? Qu’est-ce qui se passe ?! C’est mes chaussures, c’est çà ?? Elles ne te plaisent pas ?! Ou bien mes cheveux ?! Et puis zut, pourquoi tu me fixes ainsi ?

La mère (d’un air calme) : Mais pourquoi tu t’énerves ? Je n’ai rien dit ! J’ai le droit de regarder ma progéniture, non ?

Laure : Justement ! Qu’est-ce que tu veux à la fin ??

La mère : Tu fumes, c’est ça ?

Laure (étonnée) : Quoi ?! Mais Maman, j’ai 13 ans !

La mère : Avoue …

Laure : Mais maman, tu racontes n’importe quoi !

La mère (sérieusement) : Ecoute, ton père et moi avons décidé qu’en vue de tes…

Laure (coupant sa mère d’un ton violent) : C’est une blague ! C’est parce que j’ai eu un 10 en français, c’est ça ? Ben c’était de ma faute !!Le contrôle était super dur et …

La mère : Quoi ? 10 ! Mais ma fille est une délinquante ! Tu n’es pas responsable ! En plus tu n’aides jamais pour les tâches ménagères !

Laure (indignée) : Quoi ?! Je te rappelle que moi je travaille toute la journée de 8 h à 18 alors que toi tu passes toute la journée à regarder des chiffres et des lettres ! ta super émission pour les vieux qui n’ont plus rien d’autre à faire dans la vie ! Non, mais je rêve !!

La mère (hors d’elle-même) : Non mais c’est moi qui rêve !

Le fils entre sur scène.

Gabriel : Hello family !

Laure : Voilà l’autre débile qui se ramène.

Gabriel : Et ho, la moche de service, on se calme !

Laure : Quoi ?! Répète un peu pour voir, espèce de…

Gabriel (en chantant) : T’es une petite moche ! (Chuchotant) En plus de pas être intelligente, t’es moche…

Laure : Je vais te…

Ils courent autour du père qui vient de rentrer. Il a l’air abasourdi. Laure essaie d’attraper son frère.

Le père : Oh ! Oh ! On se calme !!

Laure et Gabriel (ensemble) : C’est lui/elle qui a commencé !

Ils se regardent, l’air méchant.

Ensemble : Quoi ?!

Le père : Allez dans vos chambres ! Immédiatement ! Vous avez des devoirs que je sache ?

Gabriel se jette aux pieds du père et fait semblant de pleurer. Laure croise les bras, la mine renfrognée : toujours la même chose avec ces deux-là.

Gabriel : Papaaaa… j’en ai marre de Laure ! (Petite voix :) Tu veux pas l’envoyer en pension ? (Sérieux :) Ce serait une très bonne expérience pour elle, elle se ferait de nouveaux amis car elle, elle n’en a pas, et puis elle cesserait de jouer sur internet jusqu’à pas d’heure !

Père (d’un ton autoritaire) : Tu me casses les pieds, Gabriel ! Au sens propre du terme !

Gabriel : Oups, désolé !

Laure (faisant mine de partir) : Pathétique…

Gabriel (se lève brusquement et court vers Laure) : J’vais te montrer qui est pathétique !

Il lui arrache les cheveux.

Laure (se défendant) : Ahhhhhhh !

On sonne à la porte.

Papa : C’est qui encore !

Grand-mère rentre l’air réjoui et en pleine forme.

Grand-mère : Salut les jeunes !

Père : Oh, non, il ne manquait plus que cà !

Gabriel et Laure (ensemble et heureux) : Mamiiiie !

Grand-mère porte une valise. La mère s’approche et lui fait la bise. Le père est sidéré.

Père (désignant la valise) : Belle maman, je peux vous demander ce que c’est que ça...?

Grand-mère : Ben quoi ! Je m’installe ! Ah, au fait, j’ai invité Jacques et Huguette à prendre le thé, si ça ne vous dérange pas. Ils sont tellement adorables. La dernière fois que je les ai vus, ils m’ont emmené à la guerre. Vraiment charmants ces deux-là. Vous devriez les inviter plus souvent. Ils auraient une bonne influence sur la famille. C’est certain ! Cela changerait un peu de vos habitudes de sauvages ! Enfin, j’ai raison, non, ça ne vous dérange pas ?

Le père (s’énervant et criant à tue-tête) : Si ça nous dérange ! Sortez d’ici tout de suite, on ne vous a pas invité, votre présence ne nous est pas agréable à nous, les sauvages !

Grand-mère : Calmez-vous, Frédérique ! Bon ben, si vous préférez, si c’est ainsi, je m’en vais…

Mère (d’un ton outré, les poings sur les hanches) : Non mais ça va pas de parler comme çà à ma mère !

Père : Mais chéri, c’est…

Gabriel (un sourire moqueur) : Tu nous déçois, papa…

Mère : Viens maman, on va dehors. Non mais je rêve….

Gabriel et Laure : Attendez-nous !

Père : Et pour le dîner, chéri ?

Mère : Tu te débrouilles ! Il y a des restes du gratin de brocoli dans le frigo !

Tout le monde sort, le père reste seul sur scène, dépité.

Père : Bon ben, pizza !

FIN

École alsacienne - établissement privé laïc sous contrat d'association avec l'État

109, rue Notre Dame des Champs - 75006 Paris | Tél : +33 (0)1 44 32 04 70 | Fax : +33 (0)1 43 29 02 84