Sommaire

Sommaire

Recherche

Nous suivre

newsletter facebook twitter

Connexion

Vous n'êtes pas connecté.

Le Tour du Monde en 10 mois

A la découverte de l’art à travers les continents

Article du 12 juillet 2018, publié par Gauthier LECHEVALIER, Julie Moneyron (modifié le 12 juillet 2018 et consulté 141 fois).

Notre long voyage se finit par un dernier passage en Asie et plus spécifiquement en Chine et au Japon. C’est à travers l’histoire de Tang que nous avons pu découvrir poteries, pots, statues ou objets du quotidien, parfois vieux de plus de 2000 ans !

Ce jeune garçon, Tang, élevé par ses parents, a une sœur prénommée Ching. Comme le veut la tradition, leur maman est potière et leur papa est forgeron.
Elle, elle adore raconter des histoires avec ses poteries.
On peut y voir les filets d’un pêcheur
JPEG - 1.6 Mo
ou des personnes qui dansent
JPEG - 1.3 Mo
Mais Tang, lui, souhaite devenir potier, et sa soeur aimerait faire le métier de son père. La tradition fait que cela est impensable ! Et en apprenant cette nouvelle, les parents sont terrorisés !
JPEG - 1.3 Mo
Lorsqu’il est âgé de 7 ans, Tang reçoit de son père une magnifique sculpture en bronze, racontant l’histoire d’un conte qu’il aime passionnément. Ce cadeau lui fera changer d’avis : il deviendra forgeron !
La tradition est sauvée... les parents rassurés !
Et ce sont Orson et Ava qui vous raconteront cette histoire.
Notre découverte du musée nous a aussi appris que les chinois écrivaient sur les os, avant que le papier ne soit inventé.
JPEG - 1.3 Mo
Nous avons aussi retrouvé Bouddha, mais celui du Japon. Et avons découvert les mudras. Il s’agit de la signification de la position de ses mains.
Au Japon, on offre des fleurs à Bouddha, et ces fleurs sont réalisées en papier. On apprend à les faire très jeune.
JPEG - 953.8 ko
Pour finir, nous avons aussi appris que si le dragon est le symbole de l’empereur, le phénix est celui de l’impératrice.
JPEG - 1.4 Mo
De retour en classe, Karine a animé un atelier de calligraphie. Nous avons pu observer les outils du calligraphe : l’encre de Chine mais sous forme de bâtonnets, ainsi que les pinceaux.
JPEG - 1 Mo
Pour que le geste du calligraphe soit sûr et précis, il lui faudra des années d’entrainement.
Pour nous, le temps nous manque mais nous avons pu découvrir et nous entraîner à écrire les 4 éléments : le feu, la terre, l’eau et l’air.
JPEG - 2 Mo
JPEG - 1.9 Mo
JPEG - 1.8 Mo
Puis chacun a pu réaliser une composition en variant l’épaisseur du trait ou la pression exercée.
Notre atelier s’est terminé par la réalisation d’un Origami.
JPEG - 548.7 ko
Je vous laisse maintenant avec nos 4 derniers enfants conférenciers de cette année riche de voyages.
Et je profite de ce message pour remercier particulièrement Karine Porier et son enthousiasme à faire voyager petits et grands.

École alsacienne - établissement privé laïc sous contrat d'association avec l'État

109, rue Notre Dame des Champs - 75006 Paris | Tél : +33 (0)1 44 32 04 70 | Fax : +33 (0)1 43 29 02 84