Sommaire

Sommaire

Recherche

Nous suivre

newsletter facebook twitter

Connexion

Vous n'êtes pas connecté.

Pépé le Moko ​de Julien Duvivier

Jeudi 11 octobre 2018, 19h30 - 17e semaine du cinéma

Article du 2 octobre 2018, publié par Brice Parent (modifié le 1er octobre 2018 et consulté 440 fois).

Jeudi 11 octobre 2018, 19h30 : Pépé le Moko ​de Julien Duvivier, 1937, 90’ Avec Jean Gabin, Mireille Balin, Gabriel Gabrio, ...

Truand et souteneur parisien, Pépé le Moko a trouvé refuge dans la casbah d’Alger, qui est devenue son territoire inviolable. Il y est protégé par la population interlope du quartier. Une descente de police, conduite par l’inspecteur Slimane, est organisée par le commissaire Louvain. Slimane surprend Pépé et sa bande chez un receleur, mais Pépé parvient à s’enfuir. Le fugitif rencontre ainsi une jeune touriste apeurée, Gaby, dont il devient l’amant. Inès, sa maîtresse, dévorée de jalousie, et Slimane, fin limier, vont conjuguer leurs efforts, l’un pour faire sortir Pépé de sa tanière, l’autre pour détruire cet amour...

On a tout dit de ce drame de Duvivier : sa poésie des bas-fonds, son expressionnisme, son exotisme superbement factice de film « colonial » ; qu’il était le premier vrai film noir à la française... Tout est vrai. Le comparse de Pépé avec son bilboquet rappelle le complice de Scarface​ jouant sans cesse avec une pièce de monnaie. Les dialogues de Jeanson sont une ode à Paris, au parfum du métro, plus enivrant que toutes les épices réunies. L’assassinat de Charpin aux accents violents d’un piano mécanique pourrait sortir d’un Fritz Lang des années 1930. Comme ce dernier, d’ailleurs, Duvivier interroge la culpabilité individuelle ou collective à travers Pépé, le bouc émissaire. Un homme seul dans la foule qui paiera cher d’avoir cru à la liberté, à l’amitié, à l’amour — des valeurs trahies, comme dans Panique ou La Belle Equipe. Ce romantisme désespéré est indémodable.

Voir la bande annonce :

En présence de M​ichel Marbeau​, professeur d’Histoire à l’EA qui viendra parler du cinéma colonial, et présentera de nombreux extraits d’autres films traitant le sujet.

Réservez vos places à l’aide de notre formulaire en ligne !



Au programme de la Semaine du cinéma :

  •  jeudi 4 octobre 2018 - 19h30 : Une aventure théâtrale de Daniel Cling, en présence du réalisateur et de Philippe Caubère
  •  lundi 8 octobre 2018 - 19h30 : le bruitage au cinéma, en présence de Franck Tassel et de Romain Anklewicz, bruiteurs
  •  mardi 9 octobre 2018 - 19h30 : Sorcerer, un film de William Friedkin, en présence de Samuel Blumenfeld, critique de cinéma à M, le magazine du Monde et auteur de Sorcerer, Sur le toit du monde
  •  jeudi 11 octobre 2018 - 19h30 : Pépé le Moko, Un film de Julien Duvivier, en présence de Michel Marbeau, professeur d’histoire à l’École alsacienne
  •  vendredi 12 octobre 2018 - 19h30 : film surprise
  • Document(s) joint(s)
    17e_sc_prog.pdf
    26 septembre 2018
    PDF / 1.3 Mo

    École alsacienne - établissement privé laïc sous contrat d'association avec l'État

    109, rue Notre Dame des Champs - 75006 Paris | Tél : +33 (0)1 44 32 04 70 | Fax : +33 (0)1 43 29 02 84