Sommaire

Sommaire

Recherche

Nous suivre

newsletter facebook twitter

Connexion

Vous n'êtes pas connecté.

La caricature, une arme

par les élèves de la 3e2

Article du 18 mai 2015, publié par PO (modifié le 18 mai 2015 et consulté 1224 fois). Logo : Charlie Hebdo n°712 du 5 février 2006

Travaux réalisés dans le cadre de préparation au brevet, notamment au sujet de la réflexion et du débat démocratique : qu’est-ce que la liberté en démocratie ?

La caricature est-elle l’arme la plus efficace pour dénoncer les problèmes ?

Aujourd’hui, la caricature n’a plus la même signification qu’avant. Elle représente la liberté, mais aussi la défiance et la crainte. Elle exagère la réalité. Alors, doit-elle être utilisée comme arme ? Quand un caricaturiste dessine, c’est un moyen pour lui d’aborder les choses de manière positive et avec humour, tout en en faisant passer un message clair. Ils exposent leur point de vue, en l’assumant. Cela peut toucher des personnes et les faire changer d’avis sur certains sujets. Dans ce sens, c’est une arme efficace. De plus, l’aspect positif et humoristique de la caricature peut rendre le sujet moins lourd à considérer. La caricature est l’arme la plus efficace, puisque tous peuvent la comprendre, peu importe leur âge, leur nationalité. La caricature est une arme intelligente, sans violence, et ne doit normalement subir aucune répercussion.

Mais une caricature a un point de vue bien défini, qui parfois peut susciter des désaccords. Certains peuvent se sentir touchés dans leur amour propre et avoir l’impression que leurs idées ne sont pas respectées. D’autres peuvent penser qu’on ne peut pas rire de tout. Le risque est donc que la caricature soit mal comprise et mal interprétée.

En conclusion, la caricature peut être une arme efficace pour dénoncer des problèmes, mais pas forcément la meilleure. Tous les arts et moyens de s’exprimer peuvent être des armes efficaces, chacun à leur manière.

Sarah et Thaïs , 3e2


Il existe différents moyens d’énoncer et de dénoncer les problèmes : par exemple le roman, la poésie, la chanson, ou la caricature. Après les événements de ce premier mois de 2015, peut-on dire que la caricature est l’arme la plus efficace pour dénoncer les problèmes ? La caricature est un moyen de communication qui marque les esprits de manière visuelle : nous sommes généralement plus marqués par un petit dessin que par une suite de mots. De plus, la caricature peut être comprise par la plupart des gens, y compris par les analphabètes ou les étrangers car il y a très peu de texte et que le message est dans l’image. A tous ces éléments s’ajoute le côté ludique et attractif de la caricature : en ouvrant un magazine, votre regard se porte-t-il d’abord sur les textes ou sur les images ? De plus, vous pourrez sauter quelques paragraphes dans le texte, mais vous « lirez » la caricature en entier, puisqu’il y a très peu de mots voire aucun. Ensuite, le mot caricature vient de l’italien « caricaturare » qui signifie « représenter en exagérant et accentuant les traits », ce qui est généralement fait de manière humoristique. C’est pourquoi la caricature attire bien le regard : elle permet de résumer l’actualité de manière amusante. La caricature permet donc de faire passer des idées de manière directe, attirante, et généralement humoristique, tout en conservant le message entier.

L’inconvénient principal d’une caricature est qu’on ne peut exprimer qu’une seule idée principale sans pouvoir la développer ou l’expliquer, contrairement aux textes, comme les romans, chansons, poésies, discours… qui peuvent exploiter une multitude de réflexions. Aussi, une caricature peut être mal interprétée ou être considérée comme choquante par certaines personnes qui peuvent se sentir visées ou penser que les valeurs qu’elles défendent ou en lesquelles elles croient sont attaquées, ce qui peut avoir de lourdes conséquences comme lors de l’attentat vécu le 7 janvier de cette année.

De plus, il est difficile de diffuser une caricature sans la montrer et il faut donc, pour cela, l’avoir avec soi, alors qu’une chanson, par exemple, est plus simple à mémoriser et à restituer : ainsi, le Chant des partisans a une mélodie entêtante, très simple à retenir, et l’on peut le chanter même si l’on est pas très bon chanteur.

Loredana Soumillon et Solène Tsang, 3e2


La caricature est-elle l’arme la plus efficace pour dénoncer les problèmes ? Le mot caricature vient de l’italien : cela signifie l’exagération des traits moraux et physiques d’une personne. Elle est présente dans la plupart des journaux, tels que Charlie Hebdo ou Le Canard enchaîné. Elle y occupe un rôle humoristique, mais aborde cependant des sujets sérieux, comme la politique, le racisme... Certains journaux utilisent la caricature afin de dénoncer des dysfonctionnements. Mais la caricature est-elle l’arme la plus efficace pour dénoncer les problèmes sociaux ? Ces dessins font partie de la grande famille des arts. Et comme le disait Picasso : « Lart ne sert pas à décorer des appartements. C’est une arme offensive et défensive contre l’ennemi. » Cette vision place donc le dessin, mais aussi la musique, la littérature, ou le cinéma comme des armes politiques, tels le Chant des partisans ou les films de propagande nazie. Comme au Moyen-âge, certaines personnes sont illettrées et n’ont pas accès à certaines sources d’information, tels que les journaux. Dans ces cas, les caricatures sont plus accessibles, tout en en conservant le sens voulu. Au début du premier millénaire, les vitraux des églises représentaient les différents événements de la Bible, et on retrouve ce même fonctionnement dans les caricatures. La caricature demeure un moyen de dénonciation parmis d’autres. La littérature en est un. Comme le disait Jules Renard, « écrire est une façon de parler sans être interrompu ». Jean Paul Sartre affirmait se servir de sa plume comme d’une épée. Il existe d’autres armes qui peuvent avoir le même effet sur la population. La caricature ainsi que la littérature est une transfiguration du réel, qui se manifeste par une opinion personnelle. Elles ne sont donc pas neutres et le point de vue adopté dans l’œuvre est celui de l’artiste. Ainsi « quand l’artiste peint l’enfer, il peint sa vie ». Nous pensons que la caricature est un moyen efficace pour dénoncer les problèmes et affirmer son point de vue.

Mais il en existe d’autres : tous les arts.

Laurie et Rania , 3e2

Partager l'article

École alsacienne - établissement privé laïc sous contrat d'association avec l'État

109, rue Notre Dame des Champs - 75006 Paris | Tél : +33 (0)1 44 32 04 70 | Fax : +33 (0)1 43 29 02 84