Sommaire

Sommaire

Recherche

Nous suivre

newsletter facebook twitter

Connexion

Vous n'êtes pas connecté.

La cloche sonne : quelques exercices de style

Article du 30 juin 2014, publié par PO (modifié le 30 juin 2014 et consulté 603 fois).

Jeux avec les mots, les tons et les rythmes…

Atelier d’écriture, 2013/14

La cloche sonne

Religieux

Les matines sonnent. Les élèves du couvent Saint-François se rangent dans la chapelle Petite-Marie-des-Anges. Ils attendent le nouveau professeur, monsieur Gospel, qui vient de prendre ses fonctions auprès de ses ouailles. Le voici qui arrive, soutane noire et sourire bienheureux aux lèvres : « Que dieu vous bénisse tous ! Que la paix soit avec vous les enfants ! Non, non, pas de bousculade dans les rangs, il y aura du pain pour tout le monde, on chante le chant d’entrée ! Puis on s’avance en silence. Que la paix soit avec vous ! Alléluia ! »


Mathématique

La cloche sonne au numéro 109 de la rue Queneau du haut des bâtiments 7 du haut de ses 3 mètres 72 ; elle retentit dans une zone sphérique de périmètre de 22 m 47 et d’une aire de 40 m 2. Les élèves attentifs se mettent en rang. Certains cependant hors du champ du professeur ne peuvent entendre car n’étant pas dans la zone précédemment citée. Quelle est leur aire d’évolution ? Le rang formé de 24 élèves (on peut d’ailleurs calculer de ce fait le prénom de chaque élève non rangé tout en sachant que A+C= 88+12c2), le rang donc, en propos initial, est une droite parfaite.

Quand les surveillants arrivent de côté, les élèves sont attrapés par l’oreille gauche, grande d’une moyenne de 6, 42 cm. Ils obligent les esprits rebelles à aller se ranger mais malheur ! Le rang précédemment parfait devient alors complètement décalé à cause de deux élèves qui forment un angle de 23° par rapport aux autres. Soudain surgit un être effrayant portant une casquette sur laquelle est écrits cette formule magique : « Vive P ab+pb=23 ! ». Le tour de circonférence de la tête du chapeau est de 56 cm, ce qui est au-dessus de la moyenne. Vous vous en êtes douté, c’est le prof de maths. Effrayant personnage hurlant à tout va :

— Suivez-moi dans la classe car 22x66+22ab2=22bac+5c2 !

Arrivé dans la salle d’un périmètre de 100m2 et d’une aire approximative de 424m2, le professeur, agité d’un rictus d’un angle parfait de 2° se met à écrire au tableau : « Connaissant la superficie du rectangle formé par la salle, vous calculerez le volume de mon salon, en sachant que si on le additionne à celui de la salle de bains de ma femme, on arrive à un total de 42C3x23VC ! Vous avez une heure ! »

Nina Welgrynn


Comique

La cloche a sonné, mais bon elle est assez vieille, du coup la sonnerie n’est pas très audible. Puis les élèves attentifs, donc moins de la moitié de la classe se mettent en rang. Quand je dis en rang, ce n’est pas en rang d’oignons, idéal rêve des professeurs, plutôt un agglomérat incertain et remuant tel un banc d’anguilles et cela prend une forme de queue de poisson. Mais soudain surgit une étrange silhouette au milieu de la cour qui laisse pantois plus d’un. L’individu en question qui soulève aussitôt l’intérêt de la classe dissipée porte une casquette rouge à carreaux et un costume vert assorti à son pantalon. Sa chemise et ses chaussures sont de couleur bleue, du genre qu’on n’oublie pas, un peu électrique disent les connaisseurs chromatiques. Je ne suis pas fan de la mode mais là ce professeur d’emblée s’est acquis une réputation de ouf. Monsieur von der Beck – on apprendra son nom plus tard – ne sait pas, mais alors pas du tout s’habiller : il ne partage pas la passion des fashionnatas. Un peu interloqués par cet énergumène aux allures louches, ils entendent alors une voix de ténor qui les invite à se mettre en rang et retrouver un peu de dignité parmi ces chemises arrachées, cheveux décoiffés et traces de chocolat sur le bout du nez – portait réaliste des collégiens après une récréation pouvant être authentifié par n’importe quel témoin non scolarisé :

— En rang, immédiatement ! Je ne tolèrerai pas à l’avenir une classe en désordre et bavarde !

Arrivés en classe, un peu rassurés quant à l’autorité de la nouvelle recrue, on entend alors une voix :

— Mais où sont mes clefs ? C’est toi qui les as prises ?

— Mais non, enfin non. C’est injuste comme accusation. Regardez elles sont par terre, devant vous !

— Alors comme çà, tu jettes mes clefs par terre !

— Mais non, ce n’est pas moi ! Je n’ai rien fait !

— Bon, je te crois ! Non, je rigole ! Tu auras deux heures de colle mercredi de 14h à 16h !

— Mais je n’ai rien fait, c’est horrible. C’est injuste ! (En pleurs.)

Moi je la trouve…comique, cette scène.


SNCF

— Mesdemoiselles et Messieurs, nous vous souhaitons la bienvenue à bord de notre TGV n° 8950 en direction du collège Jeanne Marie de Saint-Pierre, où en ce moment même la cloche retentit à 9h30 précises. Nous vous prions, chers élèves, pour des raisons de sécurité de vous mettre par deux dans le wagon n° 15 et en aucun cas d’essayer de vous pencher par les fenêtres. Suite à un ennui technique cependant, veuillez nous excuser d’un léger retard à venir en gare de conciergerie. L’accident que nous nous efforçons de résoudre dans les meilleurs délais serait actuellement causé par un individu vêtu d’un tablier gris arrivé en gare de l’Est qui aurait dit d’une voix rauque et inaudible : « Montez, faites vite, nous sommes en retard » et ceci à une trentaine d’enfants essoufflés et abasourdis. Nous faisons appel à témoin pour toute information pouvant corroborer cette hypothèse. Nous vous remercions de votre compréhension. Toute l’équipe de la société des TGV vous souhaite malgré tout un agréable voyage et espérons prochainement vous revoir sur nos lignes. Un wagon restaurant est ouvert en voiture 17 durant tout le trajet. Vous y trouverez sandwichs et sodas, hotdogs et frites, et cela pour votre santé. A bientôt.

Puis, quelques instants plus tard :

— Mesdemoiselles et Messieurs, nous vous rappelons que tous les sièges sont équipés de tables pour plus de concentration ! Surtout ne perdez pas vos billets, un contrôleur les validera aux alentours de 13h, avant d’arriver en gare de récréation. Bon voyage !

Clara S.


Ingliche

Hello kids ! Les kids se mettent en rang avec leurs scones dans la hand.

Une créatoure à chapeau sort. C’est Winston Churchill enfin Churchy. Il boit du thé Earl Greay comme tous les jours et il dit Good mooorniiing ! C’est tellement divin ici mais pas assez de téléphone folks. Je suis là pour angliciser la France, un pays qui doit avoir des bus rouuuges comme à London. Isn’it ? Oh je vous laisse, sorry, je dois aller faire mes courses chez Marks et Spencer. Follow me folks, if you like, ici le shopping is so fun…And n’oublie pas, i love you all ! Bye see you soon !

Eve


Commentaire sportif

Eh ouuii ! Chers spectateurs c’est incroyable, la cloche vient de sonner, elle a sonné, chers auditeurs ! Et le meilleur est à venir ! On attend d’un instant à l’autre, on attend le souffle retenu, ce qui doit arriver ne doit pas manquer aujourd’hui de se produire, de cet endroit où je vous parle actuellement, et où, je vous le rappelle, chers auditeurs, la cloche a sonné !... Ouuiii, chers auditeurs les élèves ! Les élèves arrivent à cet instant, ils arrivent, on peut les voir enfin distinctement. Rien ne saurait les arrêter, ils sont dans une forme olympique, ils avancent, l’air grave sur les visages, ils arrivent au fond de la cour, je peux vous dire chers téléspectateurs, que je suis ému avec vous, ils arrivent, ils se mettent en rang, Ah, un instant historique ! Vous assistez en direct, je vous le rappelle, à ce qui fait l’histoire d’un pays, d’une nation, que dis-je vraiment chers téléspectateurs, c’est un moment de grande émotion que je partage avec vous, c’est la rencontre du siècle. Oh je vois Paul ! Mais non ! Si ! Il vient de... de… Oh, c’est incroyable ! Paul vient d’asséner une droite à Jean-Jacques, est-ce que le surveillant l’a vu ? Non, il semble poursuivre sa progression sans l’ombre d’un doute. Non, personne ne l’a remarqué, et il en profite, a vous de juger, est-ce bien pensé de sa part, je vous laisse juge, chers auditeurs, Qu’est-ce ? À l’instant je viens de voir un bleu sur la joue mais qui arriiive ? Un nouveau personnage incroyable nous assistons en direct à l’apparition, le héros du jour, il porte une casquette rouge à carreaux et…oui, Buuuut ! C’est incroyable, oui ! Nous avons gagné, c’est l’événement ! Bravo messieurs ! Bien joué !

Anna


Olympique

La cloche a sonné, ça m’énerve. Je prie le dieu des maladies (s’il existe) pour que mon professeur ait la grippe. Du haut de son palais, le dieu des maladies (dont je ne connais pas le nom) a dû entendre mon appel car mon professeur a la coqueluche – c’est ce que l’on nous annonce…

Malheureusement le dieu des absences ne veut pas nous laisser sans cours ! Nous avons un nouveau professeur ! ! Les dieux ne sont pas gentils ! Oups : il y a un éclair ! Oh ! J’ai énervé Zeus et ses acolytes ! Ben mince alors ! Oh, c’est bon, j’arrête ! Le professeur arrive sous un déluge de pluie ! Il est moche comme un Apollon. Non, c’est ironique, Apollon est beau ! C’est bien tout le contraire. Vraiment à l’opposé. Il avance d’un pas lent et mal assuré. Il est tellement bizarre, avec sa casquette à carreaux ! Bigre ! Il fait peur !

— Allez ! On monte en classe ! lance-t-il d’une voix criarde.

Oh mon dieu ! Combien de temps dure une coqueluche ?

Olivia Meinez

Articles liés

Chargement de la vidéo...

Quelques exercices de style en vidéo

article mis à jour le 19/09/2014.

École alsacienne - établissement privé laïc sous contrat d'association avec l'État

109, rue Notre Dame des Champs - 75006 Paris | Tél : +33 (0)1 44 32 04 70 | Fax : +33 (0)1 43 29 02 84